Festival des enfants : saluer l’été en beauté

illus_festival_enfants1

La Duchère fait son festival.20 juin 013 : Les danseurs de la Compagnie Hallet Eghayan et le Bus Rouge ouvrent la danse et donnent le ton d’un festival haut en couleurs ! Point presse et pot d’ouverture sont prévus, et la parole sera donnée aux élus associatifs.

… Mais c’est une longue histoire :  la Compagnie de danse Hallet Eghayan est missionnée par la Ville de Lyon pour développer un partenariat artistique et pédagogique avec les écoles de la Ville et tout particulièrement avec le 9ème arrondissement. La Compagnie de Danse Hallet Eghayan a mis en place depuis 1994 un projet pédagogique et artistique englobant plusieurs événements éducatifs avec les écoles de la région Rhône-Alpes. Cette action commune entre l’Education Nationale et la Compagnie est fondée sur le principe même de l’insertion de l’Art au coeur de la Cité. «Placer ainsi l’art au coeur de la cité, ouvrir nos concitoyens à la vie de la création participe à cette aspiration partagée par le plus grand nombre : faire des lieux où l’on vit, des lieux où l’on pense, des lieux où l’on créé, les mêmes lieux. »

Michel Hallet Eghayan.

Télécharger le dossier de presse du festival d’Art et d’Air  LogoMJCDuchere_petit

Télécharger le descriptif du projet artistique 2012-2014

illus_festival_enfants2

Aujourd’hui, 16 avril, comme une avant-première…

Dans le cadre des travaux de la Compagnie vers les jeunes publics, et comme en avant-première du Festival des Enfants qui se tiendra dans quelques semaines, les danseurs animent aujourd’hui un Evénement Moteur à l’école du Centre de Pierre-Bénite :

image

Les parents participent à une séance de danse dans la classe puis enfants et parents découvrent, en présence du chorégraphe Michel Hallet Eghayan un extrait du spectacle « 2ème correspondance » à la maison du Peuple.

Colloque « Danse et Science : entre forme et chaos » – un grand succès

Une collaboration de plusieurs années entre l’ENS et la Compagnie de danse Hallet Eghayan se développe autour du rapprochement entre Art et Science : déjà le paléoanthropologue Pascal Picq, l’astrophysicien Roland Bacon puis le physicien Eric Bertin avaient travaillé avec le chorégraphe et créateur Michel Hallet Eghayan : le « frottement » des paradigmes est fructueux. Ici les enseignants et chercheurs traquent les correspondances entre leurs champs d’étude et le mouvement, la danse. 

Un public nombreux

Les danseurs appréhendent les concepts scientifiques les plus ardus et les traduisent en expression, individuelle et collective. la synchronisation, le rythme, la pulsation deviennent chorégraphie. Et ce d’autant plus que le principe adopté est la Composition vivante, l’Art du danseur qui compose en temps réel, seul ET avec les autres danseurs, une expression toujours unique et renouvelée mais parfaitement harmonique.

Lire la suite